La teigne du poireau

Fléau des poireaux qu'elle peut rendre impropres à la consommation, la teigne du poireau s'attaque également à toute la famille de ce légume.

 

Il faut dire que les dégâts peuvent être très importants : feuilles lacérées,croissance ralentie, galeries creusées dans le fût qui peuvent provoquer le pourrissement du plant. Faute d'intervention, il ne reste pas grand chose de consommable.

L'adulte est un petit papillon nocturne bien difficile à observer puisqu'il ne s'active qu'à partir du crépuscule, guidé vers le poireau par un composé soufré volatil spécifique de la famille des Alliacées. La période des vols s'échelonne entre juin et octobre. La femelle dépose ses œufs sur les feuilles, parfois au pied des plantes, jusqu'à cent œufs en une vingtaine de jours. Quatre à cinq jours plus tard, les larves ont éclos et se promènent sur les feuilles ( c'est le stade baladeur) puis elles y creusent des ''mines''. Après 2 à 5 jours, elles s'enfoncent au cœur du poireau. La première génération est souvent réduite surtout si l'hiver a été rigoureux, mais les générations estivales font beaucoup plus de dégâts.

Au terme de son évolution larvaire, la chenille émerge de ses galeries et tisse un élégant cocon à larges mailles dans lequel elle va se nymphoser. La teigne hiverne à l'état adulte.

Teigne sur poireau

Moyens de lutte

Pour être efficace, les traitements doivent intervenir dans le court laps de temps ou les larves sont encore au stade (baladeur), c'est à dire avant d’être à l'abri dans leurs galeries au centre du fût. Il faut donc pouvoir repérer les vols, malheureusement on les voit souvent trop tard.

Le piège delta à phéromones suspendu juste au dessus des poireaux permet de repérer les premiers adultes et s’avère même un moyen de lutte suffisant pour les petites parcelles. Dès les premières captures d'adultes (ou dès que vous voyez les premiers signes d'une attaque sur les feuilles) vous pouvez traiter au ''Bacillus thuringiensis'', respectueux de la faune auxiliaire. Traitez le soir (les ultraviolets détruisent les bacilles) et à température comprises entre 15 et 22 degrés.

Pour les parcelles plus grandes, le voile anti-insectes reste l'option la plus sûre, malgré son coût élevé et les contraintes de la pose.

Enfin, si vous repérez l'attaque trop tard et que les vers sont déjà dans le fût, vous pouvez encore espérer sauver le poireau en le coupant, si le ver n'est pas arrivé à la base . Même coupé au plus près de celle-ci, il repoussera.

Prévention

Les chenilles de la teigne sont la proie de divers prédateurs (oiseaux, coléoptères) mais cela s'avère souvent insuffisant lors des pontes estivales.

Ne laissez pas sur le sol de déchets de poireaux d'hiver. Nettoyez bien la planche et ne plantez pas vos nouveaux poireaux à proximité. L'association avec les carottes et des céleris brouillerait les repères olfactifs du papillon. La pratique traditionnelle consistant à endurcir les jeunes plants en les laissant sécher deux à quatre jours au soleil avant de les repiquer aurait le même effet.

Joseph Barrais SHM 53

 

Date de dernière mise à jour : 21/09/2016