le figuier

   

Du nord au sud cultivez le figuier

Un figuier dans le jardin, c'est un peu de Méditerranée qui s'invite chez soi ! Un arbre de soleil, généreux et fertile. Sa sensibilité au froid n'est pas aussi irrémédiable qu'on peut le craindre, alors pourquoi pas un figuier, même dans le nord ?

 Le figuier est un arbre étrange. Longtemps on a pensé qu'il ne faisait pas de fleurs. En guise de corolles, on voit seulement de petits glomérules, gros comme des grains de poivre, qui naissent à l’aisselle des feuilles, puis grossissent, grossissent, jusqu'à devenir des figues. Pas la moindre fleur en vue. En réalité, le figuier cache les siennes. Elles sont dans ces glomérules, tapissant l'intérieur de ces sortes de bourses qui communiquent à l'extérieur que par un œil minuscule, une fleur totalement refermée sur elle même.

Autre particularité du figuier, certaines variétés produisent des fruits 2 fois dans l'année.  Au début de l'été, elles donnent des ''figues fleurs'' a la saveur douce et relativement peu sucrée. Les figues dites ''de saison'' arrivent en fin d'été, gorgées de soleil et de sucre

Les figuiers cultivés au nord de la Loire sont des variétés dites ''Parthénocarpiques''  c'est à dire qu'ils sont capables de donner des fruits en l'absence de fécondation.

Plantation du figuier

Le figuier supporte toutes sortes de sol, de plus ou moins bonne qualité. Seules les terres gorgées d'eau en hiver sont à éviter. On doit l'installer en plein soleil, et lui laisser pas mal de place pour s'étaler. Un figuier peut occuper de 8 à 10 mètres de diamètre. Planter en recouvrant le sommet de la motte de quelques centimètres de terre, pour éviter que le terreau du conteneur se dessèche. Les jeunes plants sont très sensibles au froid et sont facilement détruits par les gelées de printemps. Il est donc préférable d'attendre la fin de celles-ci pour l'installer.

Dans les régions plus froides, l'idéal est de le planter au pied d'un mur exposé au sud, à condition que cela ne pose pas de problème de voisinage.

Conduite et entretien

Le figuier se développe naturellement en une grosse et large touffe. Les branches du centre, très verticales au début, finissent  progressivement par se courber jusqu'à toucher le sol. De nouvelles branches verticales apparaissent dans la place laissée libre. La taille se limite à une simple suppression des branches basses devenues trop rampantes, qu'il ne faut pas hésiter à couper au ras du tronc. Les figuiers se passent de fertilisation. Dans les terres séchantes,  il peut être bon d’apporter un bon arrosage au moment du grossissement des fruits.

 

Quelques variétés

 '' Figue d'Argenteuil''  Épiderme jaune verdâtre, chair blanche très sucrée, forte végétation.

'' Ronde de Bordeaux'' Très résistant au froid, fruits noir-violacé à réserver aux grands jardins.

''Dalmatie'' Gros fruits vert-jaune croissance faible.

'' Brown Turkey'' Fruits brun-rouge, très bonne résistance au froid, forte végétation.

 

Joseph BARRAIS Société d'Horticulture de la Mayenne

 

 

Figuier 1
Figuier 2

Date de dernière mise à jour : 23/05/2016